Quatre (4) personnes sont mortes le 10 juillet dernier et 110 cas positifs ont été enregistrés ces deux derniers jours dans le pays, selon les rapports publiés par le Ministère de la santé jusqu’au 11 juillet.

Au total 139 personnes sont décédées des suites de la pandémie du Coronavirus qui sévit en Haïti depuis le 19 mars écoulé. 6,727 cas positifs sont comptés par le MSPP tandis que 2,924 personnes ont été traitées dans les centres de santé en Haïti.

Le MSPP a effectué plus de 14,000 tests depuis le début de la maladie.

Haïti est le troisième pays comptant le plus de cas confirmés dans la Caraïbe et 85e dans le monde. « Les cas positifs ont nettement baissé en Haïti ces derniers jours », a déclaré lundi la ministre de la santé Gretta Roy Clément.

Pour le moment, 3 sites de dépistage fonctionnent dans le département de l’ouest 1 site sur l’île de la Gonave. Trois autres régions du pays sont également en mesure de faire des tests.

 

 

 

 

 

Le département de l’artibonite a recensé 5 décès dus au Coronavirus le 7 juillet, selon un bilan du MSSP. Au total 6 personnes sont mortes dans le pays, le sixième décès est enregistré dans le département de la Grand-Anse.

 

Le total des décès est passé à 123 dans tout le pays dont 54 dans le département de l’ouest, 20 dans l’artibonite, la deuxième région la plus touchée devant le nord 12 et la Grand-Anse 10.

 

Le nouveau bilan publié mercredi soir par le Ministère de la santé publique fait également état de 54 nouveaux cas positifs au Coronavirus pour un total de 6,486 cas confirmés au 7 juillet. Selon les statistiques, 2,181 ont été traitées de la maladie.

 

Entre le 1er et le 6 juillet 49 nouveaux positifs importés ont été enregistrés par les autorités sanitaires qui indiquent que ces nouveaux cas sont importé de la République dominicaine, 85.7% et des Etats-Unis 14.3%.

 

 

 

 

 

Dans un communiqué portant signature du Premier ministre haïtien, Joseph Jouthe, de nouvelles mesures ont été adoptées en vue de la reprise des activités dans le pays. Selon ce document, la population haïtienne est incitée à continuer à observer les consignes sanitaires afin de stopper la propagation de la COVID-19 et faciliter la reprise rationnelle des activités dans le pays pour son bien-être général.

 

Ces mesures sont adoptées en référence au Décret du 20 mai 2020 fixant les règles générales de protection de la population en cas de Pandémie/Epidémie et aux décisions arrêtées en Conseil des Ministres relatives à l’allègement de certaines dispositions concernant l'État d'urgence sanitaire sur toute l'étendue du territoire. Elles  stipulent que :

 

1.         Les aéroports, les postes frontaliers et les ports maritimes sont autorisés à fonctionner à partir du 30 juin 2020 suivant le cahier de charges du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP), et les recommandations No. 22 de la Cellule scientifique relatifs à la reprise des activités des ports et aéroports. Avant et après le 15 juillet 2020, les passagers sont assujettis à des formalités spécifiques qui seront précisées par le MSPP dans une lettre circulaire adressée aux autorités concernées.

 

2.                     Les établissements scolaires et universitaires rouvriront le 10 août 2020. Le Ministère de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) prend les dispositions nécessaires à 1’effet de faciliter la réouverture ordonnée des classes pour la poursuite de l’année scolaire. Les rectorats et décanats des centres universitaires se chargeront d'établir un calendrier de reprise des activités. Chacun des acteurs concernés du secteur de l'éducation et de l’enseignement supérieur devra s’assurer que toutes les mesures sanitaires et de distanciation sociale sont respectées.

 

3.         Les lieux de culte sont autorisés à reprendre leurs activités à partir du 12 juillet 2020. Les prêtres, les pasteurs, les houngans et tous autres responsables de ces espaces prendront toutes les dispositions nécessaires pour faire respecter les mesures sanitaires et de distanciation sociale en vigueur ainsi que les directives du Ministère des Affaires Étrangères et des Cultes (MAEC).

 

4.         Les parcs industriels sont autorisés à fonctionner à 100% de leur effectif à partir du 6 juillet 2020, tout en respectant les mesures édictées par le MSPP, le Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI) et le Ministère des Affaires Sociales et du Travail (MAST).

 

 5. Les institutions publiques et privées sont autorisées de fonctionner d 60% de leur effectif, toujours sur une base de rotation.

 

6.         Le port du masque demeure obligatoire dans les espaces publics. Les citoyens sont invités à limiter leur déplacement au strict besoin.

 

7.         Tout rassemblement sur la voie publique réunissant plus de 50 personnes est interdit.

 

8.         Le couvre-feu est maintenu jusqu'à nouvel ordre, sur toute l'étendue du territoire, de minuit à 4h du matin. Les policiers, les travailleurs de la presse, les professionnels de santé et tout autre personnel médical sont exempts du couvre-feu.

 

9.         Pour chaque secteur d'activités concerné (écoles, lieux de cultes, etc.), un protocole spécifique du MSPP viendra fixer les dispositions à appliquer dans le cadre de la reprise des activités.

 

10.       Toutes les autres dispositions prises dans le cadre de l'État d'urgence sanitaire restent et demeurent d'application.

 

Godson LUBRUN

 

 

 

Sept nouveaux décès dus au Coronavirus ont été enregistrés mercredi dans le pays, ce qui est à date le plus lourd bilan en un jour occasionné par la maladie dans le pays. La veille, le Ministère de la santé avait dénombré six victimes dans le seul département de l’artibonite (nord) où mercredi 4 nouveaux morts ont été recensés.

 

Avec deux morts dans l’ouest et 1 dans le nord-ouest mercredi le bilan global est passé à 130 morts sur l’ensemble des régions du pays qui connait également une hausse des cas d’infection qui est passé à 96 mercredi contre une quarantaine la veille.

 

Au total 6,582 cas positifs sont enregistrés depuis l’apparition du Coronavirus dans le pays, 2,459 personnes en sont rétablies.

 

 

 

 

 

Quelques six (6) milliers de cas ont été recensés en Haïti depuis la déclaration des deux (2) premiers cas de coronavirus dans le pays le 19 mars  au 8 juillet 2020 date de la rédaction de cet article, selon les chiffres officiels rendus publics par le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP). Invité à l’émission Top Haïti, le samedi 27 juin 2020, Maxo Noel doctorant en médecine traditionnelle à l’université Hawaï croit que l’apport de la médecine traditionnelle a été considérable  durant la gestion de la maladie du Coronavirus.

 

« La population a eu recours aux plantes médicinales dans la prévention de la Covid19 », note Maxo Noel, pharmacien psychothérapeute, chercheur en médecine traditionnelle faisant savoir que cette attitude a permis aux gens de maîtriser la maladie en se soignant eux-mêmes.

 

Le scientifique reconnaît, par ailleurs, que des plantes utilisées dans le cadre de traitement personnel par les haïtiens dans la lutte contre la propagation de la Covid19 peuvent avoir des effets secondaires sur la santé à l’ avenir.

 

En guise de résultats, soutient Maxo Noel, le taux de létalité  a été remarquablement bas en Haïti. Les prévisions faites par la médecine conventionnelle de milliers de cas de contaminations dont des milliers de morts n’ont pas été concrétisées, rappelle le chercheur.

 

Selon Maxo Noel, l’expérience de la Covid19 n’a pas servi à l’État. « Les chercheurs en médecine traditionnelle n’ont pas reçu l’encadrement nécessaire de l’état haïtien », clame-t-il en précisant que le pays connaîtrait une voie royale de développement sanitaire et économique  en jetant les structures de base par la médecine traditionnelle.

 

La Covid19 offrirait le champ aux autorités étatiques, selon les propositions de Maxo Noel,  de créer un Institut de Recherche en Médecine Traditionnelle ou d’un  Centre National de Médecine Traditionnelle et de Recherche en Laboratoire (des recherches multidisciplinaires).

 

Godson LUBRUN

 

 

 

 

 

Le département du sud-est a enregistré 4 décès le lundi 6 juillet, selon le rapport du Ministère de la santé publique publié mardi soir qui fait également état de 61 cas positifs. Le MSPP note qu’entre le 1er et le 5 juillet 49 des cas positifs enregistrés dans le pays sont des cas importés venant de la République Dominicaine et des Etats-Unis.

 

Le bilan général du Coronavirus pour l’ensemble du pays continue d’augmenter passant à 117 morts et 6,432 cas positifs. Parallèlement, 2080 personnes ont été traitées de la maladie.

 

Les autorités ont levé la semaine dernière certaines mesures de restriction imposées depuis l’apparition de la maladie en Haïti avec notamment l’ouverture des aéroports et des frontières, la reprise des activités religieuses dès le 12 juillet et la reprise des activités scolaires à partir du mois d’août.

 

Plus d'articles...

HPN Sondages