En présence du Ministre de la Culture et de la Communication, Pradel Henriquez et du DG de la Culture, Camy Dépas, le Directeur Général de la Direction Nationale du Livre (DNL), Jean Emmanuel Jacquet a lancé officiellement ce vendredi 7 août 2020, la 2ème édition du concours «Lire le Livre», compétition de lecture, résumé et commentaires de romans d’auteurs haïtiens.

 

L’objectif de ce concours est de promouvoir le livre, réduire les disparités territoriales à la lecture et renforcer les compétences des jeunes en technique d’écriture. Ce concours national est destiné aux écoliers de 15 à 22 ans.

 

Le Ministre de la Culture, dans ses propos introductifs, salue l’initiative du DG Jean Emmanuel Jacquet, dans ses actions de 100 jours, commence à marquer  à l'encre  indélébile son institution, logé à la rue 3, Pacot.

 

Pradel Henriquez, voit dans ce concours, une motivation en plus pour inciter les jeunes à la lecture. Car dit-il, la lecture est d'une importance capitale dans tous les domaines de la vie de l’homme haïtien. Face à une société matérialiste, le titulaire du MCC, recommande aux jeunes de lire. Le Ministre félicite les organisateurs d’avoir choisi plus d’une dizaine d’écrivains de renom dont Jacques Roumain, Lyonel Trouillot, Kettly Mars, Jacques Stephen Alexis, l’immortel Dany Laferrière pour ne citer que ceux-là.

 

Pradel Henriquez qui s’exprimait devant des cadres de la DNL, les journalistes culturels et des hauts cadres du Ministère de la Culture, préconise l’idée d’inventer un ou des Gouverneurs de la rosée, que le pays a besoin aujourd’hui.

 

« Il nous faut, un autre Manuel dans ce pays pour aider à  refonder les rapports à soi, à l'autre, au savoir et à essayer de comprendre son pays » indique le Ministre, citant la chanteuse, compositrice et comédienne, Toto Bissainthe dans sa chanson « Nous gouvernerons la Rosée », qui fait un mélange innovateur de musique traditionnelle, d'arrangements contemporains de textes modernes, rendant hommage aux vies, aux difficultés et à la spiritualité du peuple haïtien, en particulier la classe ouvrière et les paysans.

 

 

Le Principe du concours, selon  Jean Emmanuel Jacquet, Responsable de la DNL, est de renforcer les compétences des écoliers des classes comprises entre NS1 et NS4. Le livre, les romans d’auteurs haïtiens représentent une grande richesse qu’il faudra partager aux jeunes lecteurs. L’écrivain Jean Emmanuel Jacquet précise que les postulants auront 14 jours pour lire le livre chez eux et après quoi, ils viendront faire le résumé, et à chaque étape, des critères de sélections seront définis.

 

La cérémonie de lancement été marquée par la prestation de la chanteuse, Brithney Pierre, élève terminale au lycée des Jeunes filles dans l’interprétation « J’ai besoin d’un ami », le Slammeur Jean Charles Jude Saul, était de la partie, ce qui a plu au public très restreint. Lire le livre débute au mois d’août 2020 et prendra fin au mois de février 2021. Partenaire principal, le Ministère de la Culture et de la Communication.

 

Yves Paul LEANDRE 

 

 

Le Directeur général de la Bibliothèque Nationale d'Haïti (BNH), Dangélo Néard revient sur un bilan des 100 jours depuis son installation à la tête de cette institution pour annoncer la numérisation de la BNH.

 

« Comme bilan, nous avons pu déjà numériser plus d'une cinquantaine de titres de la collection de livres rares. Nous sommes aussi en train de développer le site internet de l'institution ainsi que deux applications mobiles », a indiqué Dangélo Néard.

 

Par ailleurs, le numéro un de la BNH annonce deux journées de formation sur le dépôt légal en vue de mieux outiller les personnes intéressées par la chaine du livre.

 

Comme annonce, Dangélo Néard fixe pour la troisième semaine du mois d'août la réouverture de l'annexe de la Bibliothèque Nationale d'Haïti sise à Jacmel, métropole du département du Sud-Est.

 

Tôt ce mercredi 29 juillet 2020, le sociologue Daniel H. Supplice a fait don d’une cinquantaine de livres et documents au profit de la bibliothèque du Centre culturel l'Amaranthe basé aux Gonaïves. Par ce geste, l’écrivain Daniel Supplice, contribue à la démarche d’inciter les jeunes de la Cité de l’indépendance, vers la bibliothèque, vers les livres.

 

Cette remise de don a été effectuée en présence du Directeur de C3 Editions, Fred Brutus et du  Directeur du  Centre culturel l’Amaranthe, Marc Exavier. Ce Centre situé en plein cœur des Gonaïves vise à créer une élite intellectuelle, en mettant à sa disposition, une bibliothèque et une salle d’animation pour les conférences signatures, projections cinématographiques, ateliers de lecture, d’écriture, de théâtre, de peinture, de danse, et de la musique.

 

Ce don d’ouvrages exprime le souci de transmettre un patrimoine précieux en le confiant à une institution séculaire, qui assure la conservation et la communication. Daniel Supplice, né à Port-au-Prince le 9 février 1951, ethnologue, sociologue, passionné d’histoire et collectionneur de documents anciens haïtiens. Il a fait ses études primaires et secondaires à l’Institution Saint Louis de Gonzague à Port-au-Prince et ses études supérieures au Wentworth Institute of Technology, Boston, Mass; Faculté d’Ethnologie, Université d’Etat d’Haïti ; University of Miami (Graduate school).

 

Directeur-fondateur de l’Ecole Primaire Saint Sébastien (1987) ; Membre-fondateur et secrétaire du conseil d’administration du Parc du Souvenir, Espace S.A. (1988) ; Professeur de sociologie et d’Histoire des civilisations ; Membre fondateur du Parti populaire du Renouveau haïtien (PPRH) ; Membre du Parti Libéral Haïtien (PLH) ; Candidat au Sénat pour le département de l’Ouest sous la bannière du PLH aux élections de novembre 2005. Daniel Supplice a reçu de nombreuses distinctions : Chevalier de la Croix d’Honneur, Ordre national d’Italie ; Croix d’honneur, Honneur et Mérite d’Haïti ; Ordre national du Travail.

 

 

Yves Paul LEANDRE 

 

« Réflexions sur Ayiti : Cahier de mon vécu », c’est le titre de l’ouvrage que présente Jose Davilmar, ancien conseiller du président de la république à la 26e Edition de Livres en folie 2020, version en ligne. Celui qui a fait la promotion du programme Courant 24/24 en 24 mois de Jovenel Moïse, comme Directeur de communication à l’Electricité d’Haïti(EDH), livre ses quatre vérités mais encore fait part de sa déception et de sa crispation de la chose publique.

 

Lire la suite...

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages