Haïti-Culture : Coup d’œil sur les commentaires des juges de Digicel Stars 2015

Musique
Typographie

Ils ne sont pas du tout intéressants, les commentaires des juges choisis cette année pour commenter la performance des jeunes chanteurs et chanteuses, très talentueux qui se défilent au concours de talent dénommé : Digicel Stars, estiment de nombreuses personnes qui suivent ce show, constate Haiti Press Network.

 

« J’aime bien Eud et Rutchelle pour leur talent de chanteuses, mais j’ai vraiment de grandes difficultés à comprendre ce qu’elles accouchent comme jugement après la prestation successive des jeunes du concours », se plaint Gustave, un jeune amant de la culture et de l’art.

Gustave qui semble avoir mal vu la performance de ces juges eux-mêmes, avoue avoir une préférence certaine pour les jeunes juges du concours « Soleil d’été » de la Télé Soleil, lesquels, laissent-il comprendre, se montrent plus habiles et plus convaincants dans leurs commentaires.

Pour Gustave qui partage d’ailleurs l’opinion de nombreuses personnes qui, comme lui, n’apprécient pas les exposés des juges de Digicel Stars, les commentaires de ceux-ci sont creux, banales, vides de contenu et privés de sens.

« Les téléspectateurs, particulièrement les jeunes n’en tirent aucun profit. Ils n’y apprennent rien. Dommage! », déplore Gustave, très critique envers notamment Rutchelle Guillaume et princess Eud, de son vrai nom : Eunide Edouarin. D’après lui, ces juges ne produisent rien de scientifique et de substantiel dans leurs commentaires.

Taisha qui suit également la diffusion de ce show sur les ondes de quelques télévisions locales, abonde quasiment dans le même sens. Elle pense qu’on devrait choisir des connaisseurs du domaine musical pour commenter la prestation des concurrents. Comme ça, ajoute-elle, le public aurait appris quelque chose en retour.

« Savoir chanter ne confère pas automatiquement la capacité de juger. Nous ne pouvons pas continuer à faire ça au pays, surtout aux jeunes qui ont soif d’apprendre. Qu’est-ce que cela veut dire en termes de l’unique commentaire d’une juge : Ou gen yon bwat katon vwa. Ou fout gou », commente Taisha pour corroborer l’évidence de Gustave.

Taisha déplore le fait que personne, même Steeve qui parait semblé avoir un minimum de connaissances et de cultures musicales du trio, n’a fait la différence. « Langèt. Ou bon. N ap tann albom ou selman », dit Steeve dans un commentaire suite à la performance d’un jeune. Est-ce un commentaire sérieux ça », s’interroge la belle Taisha, l’air déçu.

Gabrielle, passionnée de la télévision, voit plus loin. Outre, dit-elle, le nivellement par le bas qui étiquette les commentaires des juges de ce show, pourtant intéressant tenant compte de la qualité de performance des jeunes, il y a aussi un nom respect du public qui caractérise cette façon, malheureusement, incongrue de faire.

« La performance des jeunes, surtout une Roselaure Noël me plait énormément. Mais je me sens dérangée au moment où les juges sont invités, sachant qu’ils ne vont placer aucun commentaire réfléchi », baragouine Gabrielle.

Rémane, musicien, chanteur et ancien étudiant à l’école de musique Sainte-Trinité, essaie quant à lui, de ne pas être aussi exigeant envers ces juges que les trois premières personnes citées plus haut. Car pour lui, cette question de Digicel Stars qui est à sa 9e édition, c’est du n’importe quoi. Un show business, dit-il, qui ne vise que des profits.

« Les commentaires des juges de Digicel Stars ne valent en rien. Ce ne sont pas leurs jugements qui détermineront le plus talentueux et, dans ce cas, le vrai gagnant ou la vraie gagnante du concours. Le gagnant ou la gagnante est généralement celui ou celle qui a la chance d’obtenir le plus de votes payants possible du public. Ce qui fait que ce n’est pas toujours le meilleur talent qui est récompensé », fait-il remarquer.

Par ailleurs, légion sont ceux qui souhaitent que les juges élèvent le niveau de leurs commentaires avec un minimum de sens critique. Ce, pour le bonheur du public, particulièrement les téléspectateurs et téléspectatrices qui branchent toujours ce programme culturel télévisé.

Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages