La 13e édition du Festival  International de Jazz de Port-au-Prince (PAPJAZZ), est lancée ce jeudi 10 janvier à l’hôtel karibe à Juvenat, un quartier de Petion ville. L'édition de 2019 dont l’Espagne est le pays à l’honneur prend en compte l’environnement.

Un grand mélange est prévu dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince pour la 3e semaine de Janvier. Vingt(20) groupes musicaux, en provenance de 17 pays présenteront  45 spectacles pour l’édition PAPJAZZ 2019 ont indiqué les organisateurs. Une fusion de cultures et de races pour un festival qui parallèlement à la célébration du jazz veut être respectueux de l’environnement et s’engager pour la formation musicale.

"Une conférence par un expert belge, spécialiste en événements corresponsables, la promotion des sacs shoppings réutilisables, un partenariat avec la fondation Seguin pour inciter le public à adopter un arbre et la vente des bracelets 40Cean pour le nettoyage des océans, sont les nouveautés du PAPJAZZ , pour inciter au respect de l’environnement" a fait savoir Mme Milena Sandler-Widmaier, directrice générale de la Fondation Haïti Jazz.

Mme Sandler-Widmaier qui a aussi indiqué que le PAPPJAZZ remettra un $1 par billet vendu au collège Catts Pressoir qui assure la formation d’élèves en musique et spécifiquement en musique de JAZZ.

Par ailleurs l’Espagne qui est l’invité d’honneur de cette 13e édition a félicité les organisateurs par la voix du deuxième secrétaire de son ambassade en Haïti, M. Jesus Maria Lavalle Merchan. "Nous sommes honorés que ce soit notre pays qui est mis à l’honneur dans cette 13e édition du Festival International de Jazz de Port-au-Prince. Ce qui représente pour nous une occasion de découvrir la culture haïtienne et de permettre aux haïtiens de découvrir la nôtre" a lâché M. Merchan.

De son côté la ministre du tourisme et des industries créatives, Mme Christine Stephenson voit dans cet événement, qui mobilisera 9 médias internationaux et sera suivi par plus de 5 000 000 d'auditeurs et de téléspectateurs, seulement sur le continent européen, une opportunité pour Haiti d’améliorer son image décriée pendant l’année 2018.

Cap-Haitien et Jacmel sont deux villes en plus de Port-au-Prince qui auront à recevoir des spectacles dans le cadre du PAPJAZZ de cette année. Un festival pendant lequel sera remise une plaque d’honneur en mémoire de Frantz Courtois un pionner du jazz en Haiti, qui s’est éteint cette semaine.

,      

 

Ce vendredi  soir au restaurant le Villate de Pétion-Ville, Jean François Mandela a procédé à la vente signature de son premier album titré "vwa pa’m".  À l’occasion fans et autres artistes ont fait le déplacement pour retirer leur album et témoigner leur admiration au chanteur.

"Entendre mon album, c’est entendre ma voix comme son nom l’indique, une métaphore qui s’explique par elle-même" indique le jeune chanteur. Quatre ans pour la réalisation de l’album, c'est le temps qu'il a fallu à Jean François Mandela pour son œuvre. Un album de onze chansons,  qui sont essentiellement des chansons socio-sentimentales à tendances alternatives a souligné l'artiste.

 La star de la soirée a signé des dédicaces et son compact discs (CD), avant de se faire prendre en photo avec les nombreux fans qui ont défilé devant lui. "Après tant d’années de dur labeur, je ressens de la fierté et beaucoup d’émotion ce soir ", a confié.

 Pour Bélo producteur de l’album, en supportant la production de cette œuvre il n'a fait que redonner ce qu’il avait reçu un jour de Fabrice Rouzier qui l’a soutenu au début de sa carrière. 

 " Fabrice  m’avait demandé une seule chose, que je refasse la même chose pour un autre un jour" a lâché le chanteur.

 ‘’C’est un garçon remarquable, qui a choisi de faire de la musique positive même s'il ne s'agit pas du secteur le plus rentable", regrette l’interprète de "lakou trankil".

De son côté BIC présent lui aussi pour appuyer le jeune chanteur a parlé d’un rendez-vous incontournable. "Je reconnais ma voix dans celle de Mandela" a laché Roosevelt Saillant avec un sourire de satisfaction.

 

La chanteuse Rutshelle Guillaume est la seule invitée de l’album; elle qui d’ailleurs a d'ailleurs enflammé la salle avant la montée de Jean François Mandela sur scène.   

Dans une note de presse rendue publique vendredi 28 septembre 2018, le ministère de la culture et de la communication (MCC) dit avoir reçu la nouvelle avec beaucoup d'émotion et envoie ses pensées affectueuses au lead vocal de Tabou Combo pour un prompt rétablissement.
 
Shoubou est victime d'une infection pulmonaire qui devra, sans nul doute,  le conduire à une thoracentèse (petite opération consistant à lui débarrasser d'un excès de liquide dans ses poumons.
 
Rentré à l’hôpital cette fin de semaine, le chanteur haïtien très connu dans les Antilles, devra préparer avec Fanfan ti Bot et la bande, le festival haïtien qui se tiendra à Martinique, le 17 novembre prochain et planifier du même coup une tournée en Haïti, à l'occasion du 50ème anniversaire de Tabou Combo.  
 
 
Yves Paul LEANDRE

Vieux de 27 ans, le groupe RAM, mené depuis son apparition par le chanteur et compositeur Richard Auguste Morse est sur le point d’atterrir pour le bonheur de son public son 7ème album intitulé August 1791 (Août 1791) faisant suite à Aïbo-1993, Puritan vodou-1997, Kite yo pale-2000, Madi gra-2001, Le jardin-2004 et Manman m se ginen-2016.

 
En conférence de presse,  mardi 3 juillet, à Port-au-Prince, William Morse, Richard Auguste Morse, Lunise Morse et Max Blanc ont constitué le panel ayant lancé officiellement le 7ème album studio du groupe «mizik ayisyen », RAM.
 
 
"De l’écriture des textes au mastering, il a fallu une année de travail pour produire ce disque dont le résultat est un mélange étonnant de rythmes folkloriques (Petro, Mayi, Kongo, Ibo, Mereng) et de sonorités modernes, une caractéristique majeure de l’univers musical du groupe qui séduit depuis plus de 25 ans les mélomanes haïtiens et étrangers" expliquent les Morse.
 
Par ailleurs, tout au cours de la conférence, Max Blanc et Lunise Morse, respectivement batteur et chanteuse du groupe, ont insisté sur le rôle de la positivité dans la réussite de leur entreprise et ont invité leur public à procéder de la même manière dans leur vécu quotidien.
 
Il est à signaler que cet album est composé de 12 titres, ainsi classés et nommés : 1- Danmbala eloue , 2- Negrès Katye Moren, 3- Otsya, 4- Dominikani, P ap janm bliye, 5- Seyiko, 6- Sen Jak majè, 7- Dahomen dakò, 8- Kongo ede m priye, 9- Maledve, 10- Feray, 11- Senklè gad sa nou wè, 12- Mwen se towo (Ayiti a nou ye).
 
 
"Ce 7ème opus qui vient enrichir le répertoire de RAM, comme les précédents, est marqué par des textes engagés, inspirés du vodou et des événements politiques qui ont jalonné l’histoire d'Haïti et exhortent, du coup, les haïtiens à rester attachés à leurs racines", affirment les panélistes. Selon Richard Auguste Morse, le titre «August 1791 » (août 1791) est une référence directe à la cérémonie du Bois-Caïman qui a eu lieu dans la nuit du 14 août 1791  ayant abouti à l’indépendance d’Haïti.
 
 
En effet, le groupe prévoit d’effectuer une tournée promotionnelle aux États-Unis du 5 au 15 juillet en vue de permettre au public de découvrir sa nouvelle œuvre. Il reviendra ensuite en Haïti pour la vente signature prévue pour le 19 juillet à Port-au-Prince.
 
 
 
Wadner Voltaire

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages