Le  Collectif  pour la Promotion  des arts urbains et  de l’art contemporain  lance son 3e festival

Art
Typographie

Du 12 au  21 septembre, la 3e édition du Festival International des Arts Urbains de Port‐au‐Prince  « FESTI GRAFFITI » se déroulera sur le thème : « Réinventer  l’espace public ». Réinventer la ville par l'imaginaire  de la création artistique, en mobilisant les arts et techniques  du Street art.

FESTI GRAFFITI donnera à voir, de façon éphémère   ou durable, ce que le street art peut suggérer comme autres   réponses ou mieux, interrogations esthétiques au sujet des besoins et des  préoccupations des citoyens de la ville de Port­‐au-­Prince. A  cet effet, l'intervention des artistes invités ou résidents portera sur  les lieux les plus représentatifs de l'espace public, et s'attachera à dessiner  des formes, esquisser des mises en scènes, proposer des parcours qui mettent en situation  de (re) penser la ville autrement. Avec une riche programmation qui s’étend sur une semaine,  FESTI GRAFFITI » sera plein de surprises.

 Pour cette 3e édition,  le FESTI GRAFFITI recevra  une dizaine d'artistes de   statut international venus de   la Suisse, de la France, de  la République dominicaine, de Guadeloupe,   du Canada, des États­‐Unis et de l’Allemagne.   Ils seront partout à Port-­au-Prince cette   année avec des prestations à Bas-­Peu-­de-­Chose,  Cité Soleil, Bel-­Air, Canapé-­Vert, Place Sainte-­Anne,  Place Jérémie et Pétion-­Ville. Le Collectif des arts  urbains et d’art contemporain (CPAUAC) a invité comme chaque année   des graffeurs internationaux : ECB (Allemagne) ; B‐BIRD (Guadeloupe) ; Luis-­Valle  (USA) ; Doudou Style (France) ; Azuei (République dominicaine) ; Beyung/Xavier. L (Canada) ; Industrie  25 (Suisse).

Nombreux  graffeurs haïtiens  de différentes tendances  seront également présents.  Le graffiti s’offrira dans  toute sa diversité avec des artistes  tels que Jerry Rosembert Moïse (Jerry Graffiti),  l’un des pionniers de ce mouvement, connu pour ses  célèbres graffitis touchant la réalité sociale haïtienne  et l’environnement.

Raynald Beaufort (Rayza), un portraitiste  avec un goût raffiné. Gary François, avec un penchant pour le  tag. Jean Marie Sanon (Epizòd), qui a su faire son nom avec des  lettrages sur les murs de Delmas et de Pétion-­Ville et son style  qui le rapproche du ghetto. Hamson Elisée (Assaf), professeur de dessin dans  certaines écoles de la Capitale, maître du portrait. Delcin Livenson (Snoopy),  passionné d’art depuis son enfance, Francisco Silva, Bungy, Adou, Sony et le célèbre  artiste peintre Mario Benjamin.

Des DJs seront aussi de la partie : Arsenic, Black Diamond,  ZZ, etc. Une occasion de découvrir sa culture : le Festival veut avant tout faire découvrir Port-­au-­Prince, s’interroger sur la présence de l’art dans l’espace   public urbain et contribuer à la reconstruction de l’image d’une Haïti festive et créative.

FESTI GRAFFITI  se veut une vitrine de la création graphique et visuelle d’Haïti, un espace d'expression et de médiation artistique  pour les jeunes et un carrefour de rencontres entre Street-­artistes haïtiens, caribéens et d'autres régions du monde.  Il se révèle donc une possibilité de venir en Haïti pour découvrir sa culture et son patrimoine historique et artistique.

HPN

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages