Après avoir battu (1-0; 2-1) le Don Bosco, l'AS Capoise se retrouve déjà en finale des playoffs pour la course au titre honorifique de la saison 2017 du championnat national de première division masculine.

Lire la suite...

Après avoir obtenu son billet qualificatif, la selection nationale des U20 connait ses adversaires pour le tour final qui se déroulera du 18 au 28 janvier prochain à Trinidad & Tobago.
Lire la suite...

La saison régulière terminée, 4 clubs dont le Racing FC, l'AS Mirebalais, le Don Bosco et l'AS Capoise vont s'affronter dans les playoffs afin de déterminer le champion de la série retour du championnat national.

Lire la suite...

Après avoir passé 7 ans en première division, l'America des Cayes a été relégué en deuxième division du championnat nationale suite à sa défaite (3-1) face au Cavaly AS lors de la 15e journée du championnat de football masculin.

Lire la suite...

Me Camille Edouard Junior, ex ministre de la justice, à l'encontre de qui un mandat d’amener a été  émis par le parquet pour avoir refusé à plusieurs reprises de répondre à l’invitation du commissaire du gouvernement a été finalement entendu, mardi, par Me Ocnam Clamé Daméus.

Lire la suite...

 

 Dans une lettre ouverte adressée aux membres du Conseil Supérieur du Pouvoir  Juiciaire, L'Action Internationale pour les Droits Humains (AIDH a fait part de ses préoccupations relatives au fonctionnement de la Direction de l'Inspection Judiciaire du CSPJ.

Lire la suite...

Le président du parti politique "Patryòt Rasanble pou Sove Lakay" (Parasol) qualifie de partisan et incomplet le rapport sur la gestion des fonds de Petro Caribe soumis au président du Sénat, vendredi dernier, par la Commission de suivi et d'approfondissement de l'enquête, ayant à sa tête, le sénateur du Nord-Ouest, Evalière Beauplan.

Lire la suite...

« La France salue la nomination, le 2 novembre, de Mme Susan D. Page au poste de représentante spéciale et chef de la mission des Nations unies pour l'appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH), a déclaré, la porte-parole du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Lire la suite...

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) a, dans un communiqué rendu public en date du jeudi 14 décembre, rappelé au public en général et aux candidats, en particulier, que la 1ère session spéciale des recalés pour l’année académique 2017-2018 se tient comme prévu du 18 au 21 décembre 2017. Il rappelle les consignes à suivre scrupuleusement par les participants.

Lire la suite...

Après Pétion-Ville (Ouest) et Hinche (Centre) où le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), M. Pierre Josué Agénor Cadet a lancé, respectivement les 11 et 12 décembre 2017, l’implémentation du curriculum de l’éducation préscolaire, ce fut le tour, le jeudi 14 décembre, des départements du Nord et du Nord-Est qui ont accueilli une délégation du ministère venue de Port-au-Prince, constate Haiti Press Network.

Lire la suite...

Le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), Pierre Josué Agénor Cadet a procédé, lundi à Pétion-Ville, au lancement officiel de l’expérience pilote du nouveau curriculum du préscolaire. Cette expérience va être lancée aussi cette semaine dans les départements du Centre, du Nord et du Nord-Est.

Lire la suite...

Le gouvernement des Etats-Unis a remis, vendredi, au gouvernement haïtien deux casernes de pompiers complètement achevées: la première est située à Diquini63, dans la commune de Carrefour, et la seconde à Canaan, dans la commune de la Croix-des-Bouquets, a-t-on lu dans une note de l’Ambassade acheminée à la rédaction de Haiti Press Network.

Lire la suite...

45 artisans de la ville de Jacmel suivent une formation spéciale commanditée par le Ministère du Tourisme et financée par l’Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement (AECID) au Centre d’interprétation du Carnaval de Jacmel (CICAJ) du 10 au 18 octobre 2017.

« L’industrie touristique repose énormément sur l’apport des artisans. Nous voulons rendre plus performants nos créateurs qui enrichissent le voyage de chacun des touristes  arrivant sur le territoire», a affirmé la ministre du tourisme, Mme Colombe Emilie Jessy Menos, qui a effectué une visite vendredi au centre de formation.

Deux designers, accumulant chacun plus de 25 ans  d'expérience en provenance  de la ville de New York animent ces ateliers de formation. Il s’agit de Mme Aviva M. Shulem, professeure à la Parsons School of Design de New York et Madame Sheila J Meyer, experte en textile sous la coordination technique de Mme Nathalie Tancrède.

Le Ministère du Tourisme promet d’apporter son soutien à la création d’une plateforme pour la mise en vente des produits provenant des artisans. Il s'agit également d'encourager leur participation à des foires d’exposition de produits tant au niveau national qu’au niveau international.

En plus des techniques rudimentaires de combinaison  de couleurs et d’utilisation de matières premières, les artisans ont également eu des cours sur la recherche de marché pour la vente de leurs produits.

 

Soucieux de l’observance d’une meilleure articulation entre la théorie et la pratique de l’apprentissage, un groupe de 37 étudiants en Gestion touristique de l’Université Quisquéya (UniQ) a séjourné dans le Nord du pays du 4 au 7 Mai 2017. Ce séjour a permis aux étudiants en Marketing du Tourisme et de l’Hôtellerie de jauger au mieux leurs acquis en termes de concepts et de pratiques les plus pertinentes et récentes dans la gestion de la fonction marketing dans le contexte particulier de l’industrie touristique haïtienne. 

Le départ en direction de la ville du Cap-Haitien

Avec un peu plus d’une heure de retard sur la programmation du jeudi 4 mai 2017, le groupe a embarqué à bord de l’un des bus de l’Université Quisquéya et a laissé le campus autour de 9:35 du matin. Vroum Vroum ! Nous mettons définitivement le cap sur le Cap-Haitien…! Cette ville, jadis capitale historique et touristique d’Haïti, demeurait encore inconnue pour plus de 80 pour cent d’entre nous.

A l’instar de tout groupe de jeunes, l’ambiance à l’intérieur du bus frisait son paroxysme. Les étudiants s’égosillaient au son des musiques populaires haïtiennestelles que “Adrienne” de Tropicana, “Map Marye” de Klass et “Haïti pam nan diferan” de Baky et de J-Perry. Malgré un changement brut de température,nous continuions à nous amuser. Notre premier arrêt nous a offert l’opportunité de découvrir un coin paradisiaque et paisible, le Village d’Ennery, niché au milieu d’arbres fruitiers, et doté d’une architecture sublime et simple. En plus du restaurant, nous avons également profité pour visiter d’autres parties du Village.

Le calvaire du tronçon Pilboreau / Cap-Haitien

En fait, tout n’était complètement rose ! Le tronçon Pilboreau/Cap-Haitien représente actuellement le calvaire des usagers. L’état actuel de ce tronçon routier constitue une déconvenue pour les visiteurs de la destination Nord. Une fois sortis du village, il a fallu bien sûr que l’on passe par l’incontournable, le fameux ‘’Mòn Pilboro’’ qui imprime une certaine renomméeà la route Nationale No1 vers le Nord. Entre les cris de panique et de stress à la vue de la route bordée de falaises, une collèguenous a conseillé de nous calmer. Finalement, il y a eu plus de peur grâce à Dieu et àl’expérience de notre valeureux chauffeur. 

Au bout du chemin, nous sommes arrivés à l’hôtel Lakou Breda, dirigé par Monsieur Hérold Decius et sa femme Régine ; tout le staff était sur place pour nous recevoir. Un cocktail de bienvenue,suivi d’un repas typique aux gens du Nord (poulet aux noix de cajou et riz blanc entre autres). Ce repas servait aussi de prétexte pour échanger avec Monsieur Décius autour de son Hôtel puisquedeux groupes d’étudiants doiventaccompagner cet opérateur dans le  repositionnement deLakou Bréda sur l’échiquier touristique capois. Parallèlement, un autre groupe travaille de manière à élaborer un plan de communication pour la « destination Okap ». Enfin, une longue nuit d’échanges fructueux.

 

Visite du Palais Sans-Souci et de la Citadelle Laferrière

Après cettecourte nuit calme aux pieds du morne Bréda, là où des centaines d’arbres fruitiers se côtoient encore dans un foisonnement inextricable de verdure, nous avons profité d’un copieuxdéjeunerà l’hôtel ce vendredi 5 mai 2017. Ensuite, nous avons parcouru les quelques 20 kilomètres séparant la ville du Cap-Haïtien de la commune de Milot afin de visiter le Parc National Historique incluant le Palais de Sans-Souci, le site des Ramiers et la Citadelle Laferrière.Une fois au Palais de Sans-Souci, et les formalités relatives à l’accèsau Parc remplies, nous avons acheté divers souvenirs tels que chapeaux, colliers et bracelets entre autres. Grâce au service du guide, Monsieur Gabart Dolcine, nous avons visité les deuxprincipaux monuments s’étendant sur les trois communes de Milot, de Dondon et de la Plaine du Nord. 

Située au sommet du Bonnet à l’Evêque, à 969 mètres d’altitude, la Citadelle fut notre point de mire, et nous avons tous eu l’audace de gravir le morne à pieds, à cheval pour certains et à moto jusqu’au parking de Choiseuil pour d’autres. Étonnement, joie et fatigue s’entremêlent…! En fait, l’érection de ces œuvres grandioses justifie, si besoin était, que nos ancêtresfurent des esclaves libres à l’avant garde de leur temps et qu’ils ont compris la nécessité de réunirles Haïtiens autour d’un projet de liberté, de fierté et de progrès.

 

Rencontre avec le Président de l’OGDNH

De retour au Cap-Haitien vers les 5 PM, nous nous sommes dirigés à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Nord (CCI-Nord), pour rencontrer Monsieur Nicolas Bussénius, l’actuel président de l’OGDNH (Organisation de la Gestion de la Destination Nord d’Haïti), autour de son Plan stratégique de développement de la destination Nord. Après avoir présenté les stratégies de promotion et de développement du tourisme dans la destination, Monsieur Bussénius, a initié une séance de questions/réponsesavec nous autour des forces et faiblesses, des opportunités et des menaces pouvant impacter les effortset les velléités de l’organisation. Enfin, nous avons laisséla CCI-Nord pour diner à l’hôtel et nous préparer pour notre soirée en ville et notamment à Lakay Restaurant Cap-Haitien.

 

Soirée à Lakay Bar Restaurant

« Lakay restaurant » symbolisel’identité capoise de la restauration. Notre visite a été motivée par la détente, mais aussi par l’idée d’évaluer l’accueil et le service offerts. A notre avis, l’accueil a été très chaleureux, et les mets étaient exquis. En conséquence, nous avons payé une autre visite la soirée suivante. En réalité, « Lakay restaurant » s’efforce d’offrir un service de qualité à une clientèle de plus en plus exigeante, et c’est ce qui explique sa notoriété sur le marché capois de la restauration.

 

Visite du Centre Historique du Cap-Haitien 

Après une soirée fertile en couleurs et en détente à Lakay Restaurant, l’équipeétaitdéjà prête et motivée ce samedi matin 6 mai pour aller visiter le centre-ville du Cap-Haitien, le boulevard, le Carénage, les rues exiguës de la ville, la place de la Cathédrale, l’Évêché, l’Hôtel de Ville, l’ancienne pension A à Z, l’entreprise A & J Crème, etc. Cette place réside au cœur des activités touristiques de la ville ; elle abritait des Saules pleureurs qui sont des arbres centenaires. Les capois ont pris l’habitude d’y passer leur moment de détente.De la place étant, nous avons contemplédans les hauteurs le futurHôtel Satama qui surplombela ville. 

 

Visite du site de Labadie et détour à Cormier Plage Resort

Plus de deux heures se sont écoulées, et nous avons vers midi décidé d’attaquer la route vers Labadie. Une route en pleine construction, ce qui traduit la vitalité de l’activité des croisièresà Labadie.A mi-chemin, nous avons emprunté un détour pour rencontrer le PDG de Cormier Plage Resort, Monsieur Jean-Bernard Simonet. Sur place, nous étions fascinés par cet établissement de 32 chambres, avec restaurant et bar attenants. La vue à partir de la plage était époustouflante, une plage propre, une eau limpide en apparence qui invite à la baignade. En laissant enfin Cormier Hôtel pour le site de Labadie, l’excitation étaità son comble, elle était palpable et visible à nos yeux. La majorité d’entre nous allait fouler ce site mythique pour la première fois : un rêve finalement accompli en entonnant « Labadi se Paradi » de Tropicana d’Haïti. Selfie, gros plan,paysage, portrait, nous avons tout essayé pour immortaliser cet évènement.

 

Après plus de 90 minutes d’observation, de visite guidée et de prise de vues, et comme ce n’était pas un jour formel d’activités sur le site, la Royal Caribbean Cruise Line via la SOLANO (Société Labadie Nord) a mis un petit bateau à notre disposition pour nous diriger par la mer vers Belly Beach à quelques encablures du village de Labadie. Belly Beach par la mer est un délice…! Une baignade sous la pluie dans une mer intensivement chaude. Et le plaisir de déguster des fruits de mer (poissons, homards, lambi, etc.). Les heures s’égrenaient et le désir d’y rester hantait le groupe. Mais dommage, il fallait retourner au Cap-Haitien, un show folklorique prévu en la circonstance nous attendait.

 

La dernière soirée dans la ville du Cap-Haitien

De retour à Labadie, nous avons observé sur la route les dégâts causés par les fortes averses de ce samedi après-midi ; la ville du Cap-Haitien était trempée, ivre et maculée, mais l’Hôtel avait tout concocté pour nous émerveiller et dissiper tout arrière-goût de regret (par un spectacle riche de chants, de chorégraphies et de danses à couleur locale). Nous avons pu vibrer au rythme de tambours et de coups de baguette.Que dire des pas des danseurs et des déhanchements des danseuses ? La voix mélodieuse de la « petite sirène » nous a laissé aphone.

Une longue soirée passée entre Lakou Breda à discuter avec le staff dirigeant de ses stratégies futures pour se repositionner sur le marché touristique capois et à Lakay restaurant pour manger, danser et socialiser avec de jeunes capois qui nous ont charmés par leur parler. Ce séjour au Cap-Haitien, c’est toute une vie, une riche expérience en toute sécuritépour tous les membres du groupe. Pour une courte nuit, une bonne soupe au giraumon du dimanche matin nous a aidés pour mieux reprendrela route et rentrer à Port-au-Prince. Chemin faisant, nous avons visité la cassaverie du Haut-du-Cap et avons fait plein d’emplettes. En fait, ce fut un « Au revoir! »à la ville du Cap-Haitien qui doit renaitre de ses cendres et pleinement recouvrer sa renommée de Capitale touristique et historique d’Haïti.

En somme, si notre séjour au Cap-Haitien a étéune expérience enrichissante, il reste un fait que notre groupe en Gestion Touristique à l’Université Quisquéya a injecté peu ou prou durant ces trois nuitées près d’1 million de gourdes dans l’économierégionale. Il s’agit de dépensesréalisées dans l’hébergement, la restauration, les loisirs, les achats de souvenirs, etc. Ainsi, l’importance de ce marché de jeunes voyageurs/étudiants n’est plus à démontrer. Les jeunes sont hyperbranchés, très informés et plus aventureux. C’est un marché un peu négligé en Haïti, mais qui connaît une expansion certaine. Sa force ne se résume pas seulement à sa valeur économique, mais cette forme de tourisme peut servir d’argument pour impliquer valablement les communautés et pour assurer la responsabilité et la durabilité du secteur touristique haïtien. Les décideurs publics et privés doivent comprendre le potentiel entrainant de ce segment de marché afin d’adapter leur politique touristique aux besoins de clients jeunes et dynamiques.

 

Josie Carlie Isaac, 

Kyra Chavenet

Marie Claire Bolly

Pierre-Louis Dukens

James Beauvoir,

Étudiants en Gestion touristique à l’Université Quisquéya.

* Sous la direction de Monsieur Ulrick Emmanuel Noël, Professeur de Marketing Touristique et Hôtelier à l’UniQ.

 

 

Labadie, lieu de vacuité du département du Nord, est sur le point d’avoir enfin une voie facile d’accès qui y mène. Les travaux de construction sont en cours d’exécution sur les six kilomètres de route qui conduisent à ce lieu touristique, joyau du département du Nord, a constaté HPN, le vendredi 16 septembre, lors de notre passage dans la région.   

Lire la suite...

L’hôtel NH El Rancho a reçu, le mardi 19 juillet dernier de la compagnie britannique Cristal international standard la certification  dénommée « FoodCheck » pour son standard d’hygiène observé dans la sécurité alimentaire, apprend HPN. 

Lire la suite...

Quel temps fait-il?

Port-au-Prince Haiti Fair (day), 26 °C
Current Conditions
Sunrise: 6:14 am   |   Sunset: 5:15 pm
53%     17.7 km/h     32.306 bar
Forecast
VEN Low: 17 °C High: 25 °C
SAM Low: 17 °C High: 26 °C
DIM Low: 17 °C High: 26 °C
LUN Low: 18 °C High: 26 °C
MAR Low: 17 °C High: 26 °C
MER Low: 17 °C High: 25 °C
JEU Low: 18 °C High: 25 °C
VEN Low: 18 °C High: 26 °C
SAM Low: 17 °C High: 25 °C
DIM Low: 17 °C High: 25 °C

HPN Nouvelles

Grid List

Les autorités de l’immigration dominicaine n’épargnent pas les étudiants haïtiens dans les opérations de rapatriement.  Deux ressortissants haïtiens en situation régulière dont Raynansky, un étudiant en génie civil, ont été rapatriés le 21 novembre 2017 au point frontalier Carisal/Elias Piña.

Lire la suite...

L’Ambassadeur de France en Haïti, Mme Elisabeth Beton Delègue, et l’Ambassadeur de l’Union européenne, M. Vincent Degert, ont pris part ce matin à l’ouverture d’un séminaire de formation en faveur de 10 organisations de la société civile (OSC) haïtiennes bénéficiaires du fonds PISCCA 2017-2018 de l’Ambassade de France,lit-on dans une note du Bureau de Communication de la France en Haïti.

Lire la suite...

Evenements / Spectacles à venir

HPN Sondages