Suite à la libération de l'ancien Député des Cayes et de l'Ile-à-Vache, Jean Fénel Thanis, le Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, Me Lucmanne Délile a mis en disponibilité sans solde, le Magistrat Wilner Eliassaint, Substitut du Commissaire du Gouvernement parquet près le tribunal de Première Instance de la Croix-des-Bouquets, en attendant les résultats de l'enquête enclenchée autour de son implication présumée dans les faits de corruption liée à cette libération.

 

 

 

Également, les sanctions du Ministre de la Justice concernent Sary Romain Commis Parquet au tribunal de Première Instance de la Croix-des-Bouquets. 

 

 

 

Réagissant à cette libération spectaculaire, le défenseur de droits humains, Me Maitre Gédéon Jean, a qualifié de scandaleuse, cette libération qui, selon lui, a été faite en dehors de la loi.

 

 

 

Jean Fénel Thanis a été arrêté en mars 2019 à Ganthier en possession de plus de 400 kilogrammes de marijuana. Les faits de trafic illicite et de détention de stupéfiants lui sont reprochés.

 

 

 

 

 

Le président de la plateforme nationale du secteur populaire haïtien (PLANSPA), Dieudonné Lhérisson, a appelé jeudi l’opposition à faire une trêve en vue de permettre à tous les secteurs de se concentrer sur le nouveau Coronavirus. Deux cas avérés ont été officiellement enregistrés jeudi dans le pays.

 

 

 

La population est au-dessus de tous, affirme Dieudonné Lhérisson qui soutient que sans elle, il n’y a ni opposition, ni pouvoir, ni société civile ni secteur privé des affaires.

 

 

 

Tous les secteurs doivent se concentrer sur la sensibilisation et les mesures d’accompagnement à la population notamment les citoyens vivant dans les quartiers populaires, dans les communes et les sections communales ainsi que dans les marchés publics, ajoute celui qui effectue une maitrise en population et développement.

 

  

 

Les 200 lits qui le gouvernement affirme disposer pour recevoir les personnes atteintes de la maladie ne sont pas suffisants, souligne M. Lhérisson qui invite le gouvernement à définir des stratégies, de concert avec les syndicats des évoluant dans le domaine du transport en commun pour réduire les risques de propagation de la maladie.

 

 

 

Le professeur Lhérisson invite les citoyens à respecter les principes d’hygiène et les consignes des autorités sanitaires compétentes.

 

   

 

Des médecins qui ont pris part à la conférence ont appelé les citoyens à respecter les principes d’hygiène pour mieux combattre la maladie. Les personnes en âge avancé ou malades sont parmi les plus exposées, ont-ils fait remarquer.

 

 

 
 
 
Accompagné de la première dame et des membres du comité d'organisation du carnaval, le président de la République, Jovenel Moïse, a effectué une visite sur le stand de la mairie de Port-au- Prince, à l'occasion du 4e dimanche des exercices pré-carnavalesques à la surprise de plus d'un.
 
 
 
Le locataire du Palais national qui a discuté avec le maire de Port-au-Prince, Youri Chévry , s'est prononcé sur l'organisation du carnaval 2020 et sur les mesures de sécurité y relatives. Jovenel Moïse a, une fois de plus appelé les Haïtiens à "vivre ensemble pour faire avancer le pays".
 
 
 
"Le président de la République et le maire sont deux élus qui ont la responsabilité de servir la population", a insisté Jovenel Moïse pour ainsi couper court aux rumeurs qui laissent croire que des différends existeraient entre la présidence et la mairie de Port-au- Prince.
 
 
Tout en réitérant l'engagement de son administration, par le biais du comité d'organisation du carnaval 2020, à permettre le bon déroulement du carnaval, le premier citoyen de la nation a salué les mesures prises par la municipalité pour rendre possible la tenue de l'une des plus grandes manifestations culturelles du pays qui se tiendra cette année les 23, 24 et 25 février 2020 sous le thème "Pote kole pou Ayiti dekole".
 
 
 
 
Jean Witchy Junior Augustin

 

 

Les Responsables du diocèse des Gonaïves n'étaient pas en mesure de confirmer la participation ou non du Président Jovenel Moïse pour le Mercredi 1er Janvier, marquant le 216e anniversaire de l’indépendance d'Haïti. Des voix s'étaient élevées contre une éventuelle présence du chef de l'Etat dans la cité de l'indépendance pour participer à une traditionnelle Messe à la Cathédrale des Gonaïves avant de prononcer sur la place d'armes son discours de début d'année. un groupe de jeunes avait même adressé une correspondance à l’Évêque des Gonaïves Monseigneur Yves Marie Péan.

 

Des courants hostiles au pouvoir de Jovenel Moïse avaient mis en défi le chef de l'Etat de venir s'adresser le 1er Janvier aux Gonaïves, dans le haut Artibonite. Ces opposants réclament tout simplement la démission du locataire du palais national pour éviter un bain de sang dans la cité. Plusieurs manifestations antigouvernementales ont eu lieu ces dernières semaines pour demander le départ du Président et sa mise en accusation dans le cadre du dossier Petrocaribe.

 

 Aucune information officielle n'a été diffusée sur la participation ou non du chef de l'Etat aux traditionnelles activités marquant l'indépendance du pays pour la 216e année. Entre-temps, l'opposition radicale continue d'appeler à la mobilisation contre le pouvoir de Jovenel Moïse jetant un véritable flou sur la réouverture des classes pour le mois de Janvier.

 

HPN  

 

 

 
 
Quelques heures après que la foudre ait  incendié  environ sept véhicules dont un yatch au port maritime de Saint -Marc, aucune disposition n'a été prise pour protéger les autres véhicules garés à la belle étoile.
 
 
 
 
Le jeudi 28 mai 2020, une brigade de la police scientifique était sur les lieux pour évaluer les dégâts et comprendre l'ampleur de ce qui s'était passé. La brigade a interrogé le Directeur du Port et quelques employés. Pour le moment aucune information n'a fuité sur l'évaluation des coûts estimatifs des pertes.
 

 

L’incident est survenu au moment où des pluies diluviennes continuent de tomber depuis deux jours sur le bas Artibonite, une région  peuplée de plus de 410,000 habitants sur une superficie de 594 kilomètres carrés.

Ce dimanche 17 mai marque la « Journée nationale des enseignants ». Ces infatigables professionnels qui participent pleinement à l’existence et au développement de la nation. Étant dans un contexte difficile où le pays, comme le monde, traverse une crise sanitaire liée à la Covid-19, la traditionnelle fête d’honneur et mérite ne peut avoir lieu cette année. Toutefois, le ministre Pierre Josué Agénor Cadet, dans un message occasionnel rédigé en français et en créole, a émis une pensée spéciale à l’égard de toutes les enseignantes et de tous les enseignants du pays. Haiti Press Network propose à son lectorat de lire intégralement ci-dessous le message dont une copie a été transmise par voie électronique à la rédaction de l’Agence.      

 

Lire la suite...

 

 

 

 

 

Le Ministère de la santé publique et de la population a présenté vendredi un nouveau tableau de l’évolution du Coronavirus montrant 37 nouvelles contaminations découvertes pour la seule journée du 14 mai faisant passer le bilan à 310 personnes officiellement infectées par le virus.

 

 

 

Selon le bilan des autorités sanitaires, 20 personnes sont mortes de la maladie tandis 19 en sont guéries depuis l’apparition de l’épidémie en Haïti le 19 mars écoulé.

 

 

 

Le MSPP a souligné que des cas de contamination sont enregistrés dans tous les dix départements du pays. Cependant, l’ouest est le plus touché avec 228 cas positifs.

 

 

 

Au total, 1669 tests ont été effectués sur la population.

 

 

 

 

La coordonnatrice prend ses distances avec  les actes de barbarie causés par les membres du groupe Fantom509. Yanick Joseph invite les autorités à mener une enquête sur les membres de ce groupe violent qui se réclame de la police Nationale. Par ailleurs, Mme Yanick Joseph dénonce l'arrestation de l'agent de la brigade de lutte contre le trafic de stupéfiant(BLTS) Alexandre Jean Pascal.

 

 

Yanick Joseph qualifie d'illégale cette arrestation survenue après 6h du soir. La Coordonnatrice du SPNH invite les hauts gradés de la police nationale à se mettre à l'écoute des policiers qui vivent une situation de frustration.  

 

HPN

HPN Nouvelles

Grid List

 

 

 

 

Un tireur en Nouvelle-Écosse a fait plus de 10 victimes samedi soir et dimanche matin. Au moins une des personnes tuées est une policière de la GRC.

Il s'agit de la gendarme Heidi Stevenson, une policière comptant 23 ans d'expérience. Elle était mère de deux enfants.

Un autre policier a été blessé, mais on ne craint pas pour sa vie, indique la GRC Gendarmerie royale du Canada.

 

Le suspect, Gabriel Wortman, 51 ans, est mort au terme d'une chasse à l'homme qui aura duré une douzaine d'heures, confirment les autorités.

 

La mort du suspect est le résultat des actions d'un agent, confirme la caporale Lisa Croteau, porte-parole de la GRC Gendarmerie royale du Canada en Nouvelle-Écosse.

 

La GRC a réagi, vers 23 h 30, samedi soir, à plusieurs appels reçus au 911 et ses agents sont intervenus à Portapique, une communauté rurale du comté de Colchester. La municipalité est située à une centaine de kilomètres au sud-est de la frontière entre la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick, et à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de Truro.

 

À leur arrivée à un domicile de Portapique, les policiers ont découvert les corps de plusieurs personnes, à l'intérieur comme à l'extérieur de la résidence.

 

Le suspect ne se trouvait pas sur les lieux. Les recherches initiales ont mené les agents à plusieurs autres scènes de crime, incluant des édifices en flammes.

 

Alors que la traque se poursuivait dans la nuit et dans la matinée, la GRCGendarmerie royale du Canada implorait dimanche matin le public de ne pas s'approcher de l'individu recherché, considéré armé et dangereux.

 

La caporale Lisa Croteau avait même recommandé aux habitants de certains secteurs de Portapique de se réfugier, si possible, dans leur sous-sol.

 

Durant une cavale d’une douzaine d’heures, le suspect aurait parcouru plus de 100 km au volant de plus d'un véhicule, dont un appartenant à la GRC Gendarmerie royale du Canada. La manière dont l'individu aurait pris possession de ce véhicule n'a pas été précisée par les autorités.

 

Gabriel Wortman pourrait conduire ce qui semble être un véhicule de la GRC Gendarmerie royale du Canada et pourrait porter un uniforme de la GRCGendarmerie royale du Canada. Il y a une différence entre sa voiture et nos véhicules de la GRC Gendarmerie royale du Canada : le numéro.

 

Le numéro de la voiture du suspect, derrière la fenêtre arrière côté passager, est 28B11, écrivait plus tôt, peu après 10 h, la Gendarmerie royale du Canada dans un message sur Twitter.

 

Source : Radio canada

 

 

 

 

 

 

 

« Garantir l'importance des relations humaines », tel est le thème de la journée mondiale des travailleurs sociaux commémorée le 17 mars de chaque année. C’est la Fédération Internationale des Travailleurs Sociaux (FITS) qui propose cette thématique devant guider les nombreuses réflexions à se produire durant cette journée.

 

 

 

En Haïti, le Groupe de Réflexion et d'Action en Travail Social/ Haïti (GRATS-Haïti) que les relations humaines ont tendance à se détériorer dans le monde. Le racisme et les stigmatisations en sont pour beaucoup selon l’organisation.

 

 

 

« Il est important pour les professionnels des sciences humaines et sociales de se pencher le plus rapidement possible sur cette situation », a souligné le Grats-Haiti.

 

En Haiti, note le Grats-Haiti, le peuple est confronté à tout type de problèmes. « Nous assistons à la banalité de la vie pour un groupe de personnes. Ce fait importe autant pour les autorités que pour les individus », précise les travailleurs et travailleuses sociaux du Grats-haiti notant le problème de méfiance au sein de la population depuis quelques temps.

 

 

 

Dans une note portant signatures de Raymond BASTIEN et Samuel BONNET, les deux principaux dirigeants du Grats-haiti, l’organisation dit souhaiter que cette commémoration soit une occasion de combat pour les travailleurs et travailleuses.

 

 

Le Grats-Haiti en profite pour demander aux forces morales et aux groupements progressistes d’envoyer des signaux clairs sur les meilleurs moyens de garantir la confiance et dans les relations entre les humains dans le pays.

Evenements / Spectacles à venir

HPN Sondages